L’histoire du vin et des vignobles français

Ce sont les marins colonisateurs grecs de Phocée, petite ville de l’Asie mineure, qui ont apporté dans leurs bagages la culture de la vigne dans notre pays, il y a 2600 ans. Fondateurs de Phocée, appelée plus tard Massilia sous le règne de Rome, plus connue sous le nom de Marseille aujourd’hui, les grecs ont également fondé une série de comptoirs sur tout le pourtour méditerranéen du sud de la France et planté la vigne. Le vin en France est donc une importation grecque. Plus tard, les romains succédant aux grecs, disséminent la culture de la vigne et la vinification du raisin dans toute la Gaule. Au moyen-âge, le paysage vinicole français se transforme pour évoluer quasiment vers celui que l’on connait aujourd’hui.

La France est le pays qui a élevé la cuisine au rayon d’art majeur. La cuisine et le bien- manger font partie de la culture française. L’alliance du vin et de la cuisine remonte à l’Antiquité et n’a cessé d’évoluer du Moyen-Âge en passant par la Renaissance pour connaitre son apogée dans les temps modernes. Comme tous les pays méditerranéens, la France consomme du vin pendant ses repas comme d’autres consomment de la bière ou du saké. Mais la particularité française, c’est certainement la grande variété de vins différents dont certains grands crus du Bordelais ou de Bourgogne sont reconnus comme les meilleurs du monde. C’est la France des terroirs qui donnent aux vins leurs particularités et leurs qualités, subtiles combinaisons de la nature du sol, de l’ensoleillement et de la variété de cépage.

La France, productrice de 20% du vin de la planète, est le premier producteur vinicole au monde. Exportant une grande partie de sa production, la France voit cependant sa consommation par habitant baissé régulièrement depuis de nombreuses années.

Depuis le début des années soixante-dix, le règlement communautaire impose 2 sortes de cépages, les cépages recommandés et les cépages autorisés. En France, la réglementation impose le choix des cépages pour les appellations d’origine contrôlée (AOC). Les vins de France sont donc soit issus de cépages mélangés soit de cépages uniques pourvu qu’ils respectent le cahier des charges des appellations. Certains cépages sont cependant interdits en France contrairement à d’autres pays dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *